JT UTAH/HOCKEY


TEAM QUÉBEC
January 11, 2008, 7:46 am
Filed under: Uncategorized | Tags: , , ,

quebec_flag.png

Team Québec
by Eric Lapierre 
Malgré la gaffe de l’IIHF de ne pas inclure une équipe Québec lors du prochain Championnat du Monde (qui sera présenté, il faut le dire, à Québec et à Halifax) rien ne nous empêche de s’imaginer de quoi aurait l’air l’équipe. Ce genre de scénario est déjà présent en Europe, où le Pays de Galles et l’Écosse sont représentés lors de compétitions internationales. Deux suppositions importantes doivent cependant être mentionnées. De un, tous les Québécois accepteraient de jouer pour le bleu et blanc, et de deux, tous les joueurs de la LNH seraient présents au tournoi, ce qui n’est jamais le cas au Championnat du Monde, puisque celui-ci est disputé lors des séries de la LNH.

Donc voici mon alignement. Ceci n’est évidement que pour le plaisir :

1ère ligne: C’est Lecavalier lui-même qui le mentionnait, sans St-Louis, il ne serait pas parmi les meilleurs compteurs depuis quelques années. Vincent est sans hésitation un des 5 meilleurs avants de la ligue nationale, avec Crosby et Kovalchuk. Il serait donc le capitaine de mon équipe, et mon centre numéro un. À l’aile droite, on retrouvera naturellement Martin St-Louis, et à gauche, j’opterais pour Alex Tanguay.

2ème ligne : Une autre combinaison naturelle serait celle de Brière au centre et Gagné à sa gauche, puisque les deux jouent ensemble cette saison, du moins lorsque Gagné n’est pas blessé. Pour compléter mon trio offensif, je choisirais Mike Ribeiro. Sa saison (et sa performance contre le CH lors des fêtes) le place sans équivoque parmi l’un des joueurs les plus créatifs et les plus dangereux de cette formation. Aussi, il a souvent joué à l’aile lors de ses saisons à Montréal, donc il s’acclimaterait au changement de position assez facilement.

3ème ligne : Même si l’état de santé à Patrice Bergeron inquiète encore, je vais néanmoins l’insérer sur mon troisième trio, en compagnie d’Antoine Vermette à gauche et de Pierre-Marc Bouchard à droite. Le trio apportera une très bonne dose d’énergie et pourra être utilisé pour ralentir les premiers trios adversaires, qui risquent d’être assez impressionnants. On n’a qu’à penser aux Russes, qui pourront lancer Ovechkin, Datsyuk et Kovalchuk sur leur première vague offensive. Avec l’abondance de talent offensif québécois, ce trio pourra se concentrer sur sa tâche défensive.

4ème ligne : Sans être une véritable 4ème ligne (il n’y a pas de Steve Bégin ou de George Laraque dans cet alignement!), cette ligne servira à appuyer les trois premières. On retrouve un mélange sur cette unité, avec un marqueur en Jason Pominville, un excellent patineur et «penalty killer» en Eric Perrin et un marchand de vitesse en Matthew Lombardi. Comme 13ème avant, JP Dumont sera appelé à remplacer un blessé ou joueur en perte de vitesse lors du tournoi.

Si notre offensive peut rivaliser avec n’importe quel autre pays, notre défensive, elle, est plutôt poreuse. Je ne sais pas ce qui explique notre lacune à cet égard, mais depuis la retraite de Raymond Bourque, il n’y a pas eu de réel défenseur numéro un au sein de l’équipe. Donc, comme premier duo, on retrouve Francois Beauchemin et Philippe Boucher. Les deux serviront de première vague défensive et devrait voir au-delà de 25 minutes par partie. Les deux excellent en avantage numérique, donc il serait approprié de les voir sur la 2ème vague. La première serait composée d’un joueur d’avant ainsi que de Marc André Bergeron. Ce dernier se retrouverait sur la 2ème unité défensive, au côté de Stéphane Robidas en situation de 5 contre 5. Comme dernier duo, j’insérerais M-A Vlasic avec Bruno Gervais. Les deux sont assez jeunes, mais jouent beaucoup de minutes pour leurs clubs respectifs. Enfin, comme 7ème défenseur, j’opterais pour Kris Letang. Le jeune est très prometteur, l’expérience de ce genre de compétition ne pourrait que l’aider dans son développement.

Dans les buts, je sélectionnerais Brodeur, Luongo et moi-même. Il est à peu près aussi probable de voir le 3ème gardien en action que de voir la coupe à Montréal cet été, donc celui qui héritera du poste pourra prendre une petite vacance payée. Plus sérieusement, il y a 4 sérieux candidats pour le poste de troisième gardien: Biron, LeClaire, Fleury et Giguère. C’est ce dernier qui, à mes yeux, mérite le poste, car, on l’a vu lors des dernières années, lorsqu’il joue sous pression, il est à son meilleur. Les trois autres n’ont quasiment aucune expérience en série ou au niveau international. Maintenant à savoir qui de Brodeur ou Luongo devrait être devant la cage du bleu et blanc, j’opterais simplement pour le gardien le plus «hot», sans hésiter à faire jouer l’autre un ou deux matchs, pour s’assurer d’avoir deux gardiens prêts en cas de blessure.

Enfin, derrière le banc, mon choix s’arrête sur Bob Hartley. Non seulement a-t-il l’expérience et le savoir faire pour diriger une équipe de premier plan comme celle-ci, il est présentement moins occupé que plusieurs autres candidats. Même s’il n’est pas québécois, il est néanmoins éligible pour le poste. Sur cette même lancée, je choisirais Jacques Martin comme assistant, lui aussi un franco ontarien. Pour compléter le trio, j’essaierais de convaincre Jacques Demers de quitter le confort de sa loge à RDS et de revenir le temps d’un tournoi diriger notre équipe. Mentionnons toutefois quelques autres candidats valables au poste d’entraîneur : Alain Vigneault, Claude Julien, Denis Savard et Guy Carbonneau. Finalement, notons que nous possédons probablement le meilleur responsable de l’équipement en Pierre Gervais.

Tanguay – Lecavalier – St-Louis
Gagné – Brière – Ribeiro
Vermette – Bergeron – Bouchard
Perrin – Lombardi – Pominville
Dumont

Boucher – Beauchemin
Robidas – MA Bergeron
Vlasic – Gervais
Letang

Brodeur
Luongo
Giguère

Mention honorable

Paul Stastny : Stastny est né à Québec lorsque son père, Peter, jouait pour les Nordiques. Malheureusement, Paul a préféré s’aligner avec les Américains lors des quelques tournois internationaux auxquels il a participé

Sidney Crosby: L’ajout de Crosby à l’équipe rend l’idée d’annexer les maritimes (si le Québec devait se séparer évidement) un peu plus intéressant.

Brad Richards : Malgré ses années à Rimouski, Richards est née lui aussi dans les maritimes, ce qui l’empêche d’être éligible.

Marc Savard : Même avec le nom le plus québécois depuis Jean Tremblay, Savard est malheureusement né à Ottawa en Ontario.

Les billets sont déjà en vente pour le tournoi, il s’agit simplement de se rentre sur http://www.billettech.com ou d’appeler au Colisée Pepsi au 418-691-7211 ou au 1-800-900-7469

Advertisements

Leave a Comment so far
Leave a comment



Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s



%d bloggers like this: